Rachat de crédit Info

Guide du Rachat de crédit immobilier - Rachat de crédit plus trésorerie travaux

Faire un rachat de crédit immobilier avec un seul salaire

Un rachat de crédit avec un seul salaire est possible, si l ‘emprunteur remplit les conditions requises. D’abord, il est important de faire un rappel sur la définition du rachat de crédit et les atouts possibles qui en découlent. Puis, l’on va discuter des conditions de faisabilité du rachat de crédit avec un seul salaire, puis l’étude des cas qui requièrent parfois le rachat de crédit avec un seul salaire.

Explicitement, un rachat de crédit est un nouveau crédit qui se substitue aux nombreux prêts en cours d’un emprunteur. C’est un rachat de crédit immobilier si la proportion, en terme de montant, des crédits immobiliers est supérieur à 60% par rapport au montant total des crédits regroupés. Les objectifs de l’emprunteur en réalisant un rachat de crédit peuvent être nombreux, entre autres : l’allègement des charges mensuelles, la diminution du taux d’endettement, l’obtention d’une trésorerie supplémentaire pour réaliser un nouveau projet, etc.

Lors d’un rachat de crédit, l’emprunteur peut regrouper tous ses crédits ou toutes ses dettes en un seul crédit, c’est-à-dire en une seule mensualité dont le montant doit être réduit significativement, par rapport à l’ensemble des mensualités en cours. Toujours dans les objectifs d’un rachat de crédit, ceci est une solution rapide et efficace pour se permettre un reste à vivre plus convenable. En outre, l’emprunteur peut adopter un seul taux d’intérêt, au lieu de supporter les différents taux, suivant le nombre de crédits en cours, et vraisemblablement l’emprunteur va réaliser des économies significatives.

Le risque est que l’emprunteur peut être tenté à contracter d’autres dettes lorsque l’opération de rachat de crédit est réussie, sachant que le taux d’endettement diminue, surtout que les nouvelles dettes peuvent être des dépenses non rentables. L’autre risque, qui peut être incontournable, est la contrainte de rembourser une somme élevée.

Comme avantages, l’emprunteur va payer moins d’intérêt sur le long terme et il retrouve également son pouvoir d’achat avec un reste à vivre bien géré. Pourtant, les inconvénients ne doivent pas être négligés, par exemple, l’allongement de la durée du crédit. Par conséquent, le montant total du crédit est significativement plus élevé. En outre, la banque initiale peut insister sur les indemnités de remboursement anticipé ou IRA dont le taux varie selon le capital restant dû ou la période restante de remboursement.

Dans la pratique, il s’avère difficile de garantir les charges quotidiennes avec un seul salaire tout en contractant une ou des dettes qui doivent être remboursées respectueusement. Néanmoins, il existe des solutions pour réorganiser les ressources existantes à la nouvelle situation financière et au rachat de crédit immobilier envisagé. Il faut trouver une alternative.

En effet, il est possible de réaliser cette opération bancaire, qu’est le rachat de crédit immobilier, avec un seul salaire sous réserves de remplir certaines conditions. L’emprunteur doit justifier, premièrement, d’une situation professionnelle stable et sereine. Il peut, par exemple, détenir un contrat CDI ou être un fonctionnaire. Deuxio, le taux d’endettement de l’emprunteur doit être encore loin du seuil limite acceptable. Puis, le reste à charge doit être raisonnable en rapport à la démographie familiale.

Quoi qu’il en soit, l’emprunteur doit contracter une assurance de prêt pour rassurer l’organisme prêteur. Effectivement, les organismes prêteurs, s’il s’agit d’un rachat de crédit, portent une réflexion distinctive sur les revenus du foyer. Pourtant, ils ne posent pas de problèmes vis-à-vis de l’opération bancaire et de l’emprunteur qui n’a qu’un seul salaire d’autant plus que ce salaire vient d’un contrat de travail pérenne. En d’autres termes, il peut rembourser la nouvelle mensualité.

Un seul salaire n’est donc pas un obstacle pour faire une demande de regroupement des crédits en cours du moment que les critères annoncés supra sont positifs. L’emprunteur peut être sûr que la demande de rachat de crédit ne soit pas remise en cause par la banque. Celle-ci se base sur la capacité de l’emprunteur à honorer ses engagements, d’autant plus que l’offre devra être adaptée à sa situation.

Cependant, l’emprunteur doit prendre les précautions nécessaires avant de déposer la demande de rachat de crédit, au risque de rejet du dossier. En effet, il doit garder un historique de compte raisonnable, sans dépenses superflues ni fréquents découverts bancaires ou certains indices qui pourraient faire hésiter l’organisme prêteur. En outre, il faut calculer à l’avance le taux d’endettement, tout en intervenant sur les charges mensuelles, si le taux risque de dépasser les normes acceptables.

L’emprunteur doit se préparer au fait que la durée de remboursement sera plus longue et le coût total du nouveau crédit sera plus élevé.

Le fait de demander un rachat de crédit immobilier avec un seul salaire n’est pas un jeu d’enfant, mais plutôt et parfois une opération bancaire réalisée sous contrainte. Il existe des aléas de la vie qui entraînent souvent une dégradation de la situation financière : le divorce, le décès du conjoint, certains traitements de l’état de santé d’un membre de la famille, etc. Selon les enquêtes et les informations recueillies, plus de 75% de surendettement des foyers proviennent d’un accident de la vie. De cause à effet, le changement inattendu de la situation financière entraîne des problématiques. Si le foyer ne prend pas les mesures nécessaires à temps, la situation peut s’empirer du jour au lendemain. Le rachat de crédit, même avec un seul salaire, est une solution.

S’il s’agit d’une demande de rachat de crédit avec un seul salaire pour cause de divorce, il faut reconnaitre lequel des deux conjoints va payer la soulte, car il reçoit la part importante des biens immobiliers en commun. Le rachat de crédit avec un seul salaire peut permettre l’achat de soulte. C’est acceptable au niveau des organismes prêteurs qui admettent également les autres crédits en cours dans le regroupement, sous réserve que le salaire permet un reste à vivre raisonnable, suite au rachat de crédit.

S’il s’agit d’une demande de rachat de crédit suite à la perte d’un conjoint, le survivant se soucie parfois des crédits en cours, outre l’organisation des funérailles. A noter que le crédit immobilier des deux conjoints est normalement couvert par une assurance décès, avec une possibilité de remboursements des restants dus par l’organisme assureur, mais tout dépend des clauses du contrat initial. En revanche, les crédits à la consommation doivent être à la charge du conjoint survivant, car les deux ont été considérés comme emprunteur solidaire.

Effectivement, la perte d’un des deux salaires rend le respect des mensualités plus ou moins difficile. C’est pour cette raison que le rachat de crédit avec un seul salaire est la solution adéquate pour réorganiser le budget.

Même si l’emprunteur est détérminé de décrocher une réponse positive de la part de l’organisme prêteur à qui il fait une demande de rachat de crédit, cela s’avère insuffisante, car l’organisme insiste toujours à faire l’étude de son profil avant de donner son accord.

Cette étude de faisabilité s’organise par la mise en place d’un système appelé scoring bancaire. Ce système prend en compte tous les paramètres qui puissent contribuer à l’analyse de situation et à la réponse à donner au demandeur de rachat de crédit avec un seul salaire. Le scoring bancaire met des points particuliers sur les revenus et la stabilité professionnelle.

Retour