Rachat de crédit Info

Guide du Rachat de crédit immobilier - Rachat de crédit plus trésorerie travaux

Besoin d’une trésorerie supplémentaire avec votre deuxième rachat de crédit pour propriétaire

Une trésorerie supplémentaire est l’argent mis à disposition rapidement par l’établissement bancaire qui accepte le rachat de crédit, lequel est un nouveau crédit pour l’emprunteur propriétaire qui a pris l’initiative de faire racheter l’ensemble de ces crédits en cours.

D’abord, l’emprunteur doit être informé qu’un rachat de crédit est un moyen pour regrouper en un seul et unique nouveau crédit tous les crédits actuels ou peut-être une partie des crédits en cours, selon le cas. Citons entre autres :

  • le crédit travaux,
  • le crédit auto/moto,
  • tous les crédits à la consommation,
  • les crédits immobiliers,
  • les diverses dettes auprès des fournisseurs de biens et services, auprès des connaissances et familles

 

L’emprunteur doit être informé sur les multiples avantages d’un rachat de crédit, à savoir la réduction concrète du montant des mensualités, le remboursement d’une seule mensualité auprès d’un seul interlocuteur, et non moins l’opportunité de faire une demande de trésorerie supplémentaire.

L’emprunteur est informé que les rachats de crédit peuvent être réalisés auprès des banques spécialisées et non auprès de n’importe quel organisme financier. L’emprunteur doit être astucieux pour trouver la meilleure banque spécialisée. S’adresser à un courtier permet de maîtriser toutes les démarches pour réaliser le rachat de crédit. Un courtier spécialisé en rachat de crédit peut assister l’emprunteur dans le montage du dossier, et puis l’aider à présenter ce dossier à une banque la plus adaptée à sa situation. Sinon, le courtier va présenter lui-même le dossier et négocier tous les points plus ou moins difficile dans le dossier.

A noter que le rachat de crédit avec trésorerie peut entraîner une durée de remboursement plus longue et peut entraîner un coût global du nouveau crédit plus important. Cependant, le rachat de crédit représente un moyen pour éviter le surendettement, et pour alléger le budget.

L’emprunteur est informé qu’il peut demander un deuxième rachat de crédit, sous certaines conditions. Il peut même demander un 3ème, un 4ème ou un énième rachat de crédit. L’emprunteur est avisé qu’un deuxième rachat de crédit est un nouveau rachat de crédit qu’il peut réaliser bien qu’il a déjà souscrit un rachat de crédit lequel est en cours. Juste à titre rappel, le rachat de crédit est prétendu à fusionner l’ensemble des crédits en cours, y compris le premier rachat de crédit, pour avoir un nouveau et unique crédit auprès d’un seul établissement bancaire, et si possible avec un taux d’intérêt plus bas et avec les meilleures conditions de prêt.

L’emprunteur est informé que le deuxième rachat de crédit est un moyen pour rendre moins contraignant le respect des échéances mensuelles. Il faut quand même garder une précaution, car le deuxième rachat de crédit permet de réduire encore une fois le taux d’endettement, de rehausser le pouvoir d’achat et aussi la capacité d’emprunt. Il faut être prudent vis-à-vis de la possibilité de souscrire de nouveaux crédits à la consommation lesquels sont faciles à faire et ne demandent pas de garantie hypothécaire. Ce comportement est parfois à l’origine des rachats de crédits, 2ème, 3ème etc. pour retrouver l’équilibre budgétaire, et pour profiter la demande d’une trésorerie supplémentaire. L’opération est facile à négocier pour un propriétaire de bien immobilier.

Un propriétaire de bien immobilier, qui veut réaliser un deuxième rachat de crédit, a la possibilité de mettre en hypothèque son bien. Il n’a pas trop de contraintes, bien qu’il ajoute une demande de trésorerie supplémentaire. Ce qui importe est l’utilisation de l’argent avec un objectif bien défini. A noter que la trésorerie supplémentaire ne doit pas dépasser le pouvoir de remboursement de l’emprunteur propriétaire.

Pratiquement, si la demande de trésorerie supplémentaire est accordée à l’emprunteur propriétaire, la somme est intégrée dans la totalité du deuxième rachat de crédit. La trésorerie accordée n’est donc pas un emprunt à part. La trésorerie est accordée en tenant compte des besoins de l’emprunteur et en contrôlant sa capacité d’emprunt. Être propriétaire d’un bien mis en hypothèque ne signifie pas l’indifférence par rapport à sa capacité de remboursement, sinon le propriétaire risque de perdre son bien s’il n’arrive pas respecter les échéances. En tout cas, lorsque l’établissement bancaire fait le calcul du montant de la trésorerie, celle-ci doit se trouver dans la fourchette 10% et 15% du montant du 2ème rachat de crédit. C’est à l’emprunteur de trouver la bonne gestion du fonds alloué.

Retour